Who am I? the trip befr

Mar12Oct202114:10
Information
Seb Cismondo Pas de commentaire

Essai moto : un tour en Indian Roadmaster

Indian Roadmaster

J'ai craqué ! J'ai craqué ! J'ai craqué !

Je suis allé essayer une Indian Roadmaster à la concession d'Orléans... J'attends encore la confirmation pour être sûr que je vais avoir le budget avant la fin de l'année... Mais je n'ai pas pu résister. Enfin j'ai tenu plusieurs semaines, depuis que j'ai réalisé qu'il est possible de faire un essai gratuit ! Et puis j'ai craqué...

Et j'ai bien fait.

Ma conclusion... Je n'avais pas envie de la rendre !!!!! Mais reprenons depuis le début.

Nous sommes vendredi 8 octobre 2021, il est 8h30 et je me prépare à prendre la route, direction le sud d'Orléans, Olivet pour être exact, où se trouve la concession Indian la plus proche. J'ai pris rendrez-vous deux jours plus tôt pour un essai à 10h30. On m'a proposé une Roadmaster, car la concession n'a pas de Vintage à l'essai - ce qui est compréhensible, il ne peuvent pas avoir tous les modèles en essai...

Pourquoi ai-je accepté d'essayer une Roadmaster alors que ce n'est pas le modèle qui m'intéresse ? C'est très simple : elle est construite sur la même plate-forme que la Vintage et la Springfield, pour ne citer qu'elles. Même cadre, même moteur, même fourche, même taille de roues, même suspension arrière... Bref il n'y a que l'équipement qui change, le comportement sur la route est le même !

Me voilà donc sur Rocinante, direction sud, impatient d'enfin essayer une de ces machines... Je les ai vues de près cet été lorsque j'étais en Suisse, mais entre voir et rouler avec, il y a une marge ! Est-ce le bon choix ? Ne me suis-je pas juste laissé emballer par mes émotions ? Je veux savoir !!

J'arrive finalement à la concession avec un petit quart d'heure de retard... Julien, le directeur de la concession, m'attend déjà devant la moto. Une courte discussion et un contrat signé plus tard (l'essai est gratuit mais quand même il me remet une machine d'une valeur de plus de 30.000€ là !) et me voilà en route direction le château de l'Isle, à 15 minutes de là, où j'ai prévu de la poser pour faire mes photos et compléter ma vidéo.

L'ancien et le nouveau !
L'ancien et le nouveau ! L'ancien et le nouveau !
Indian Roadmaster
Indian Roadmaster Indian Roadmaster
Indian Roadmaster
Indian Roadmaster Indian Roadmaster
Le fameux moteur Thunderstroke
Le fameux moteur Thunderstroke Le fameux moteur Thunderstroke

L'esthétique

L’œil est content. C'est une réussite. Même si je n'aime pas trop les motos avec carénage, il faut reconnaître qu'elle en impose ! Ce grand garde-boue enveloppant à l'ancienne, on aime ou on n'aime pas, moi je le trouve classe... Et son moteur, le Thunderstroke, est presque une oeuvre d'art. Dans la grande tradition des motos Américaines, ça brille de partout ! À noter que les mêmes modèles (Roadmaster, Chieftain, Vintage, Springfield...) existent en version "dark horse" où les chromes ont été remplacés par une peinture noire, moteur compris, je tiens tout de même à le préciser, pour ceux à qui toute cette "brillance" ne parle pas.

Après... Je trouve la Vintage encore plus jolie évidemment, avec sa "simple" bulle façon CHiPs et ses sacoches en cuir, surtout la version en cuir brun. Mais c'est très subjectif.

La prise en mains

À la conduite, au début je me méfiais un peu du poids - d'ailleurs tu auras peut-être remarqué sur les photos ci-dessus qu'elle n'a pas sa malle, tout simplement parce que Julien, le responsable de la concession, m'a suggéré de partir sans pour que ce soit un peu plus facile pour moi... 421kg sur la balance (avec la malle), c'est impressionnant !

Mais en fait... Pas tant que ça. Car le centre de gravité est très bas, et elle est particulièrement bien équilibrée. En plus de ça j'ai l'habitude d'une moto relativement lourde, 300kg tous pleins faits, même s'il y a une marge, Rocinante n'est pas un poids-plume quand même... Du coup la prise en mains a été très facile. Dès les premières minutes, je me suis senti à l'aise. Pour tout dire, je me suis trompé de direction en partant, j'ai dû m'arrêter sur une place de parking juste avant un feu, et même la manœuvrer un peu en marche arrière ("à la main", la marche arrière c'est moi assis dessus hein !) pour repartir... Aucun problème.

Pour ce qui est d'atteindre les commandes... Je mesure 1m78, j'atteins les poignées et les différentes commandes sans difficultés, le tableau de bord aussi, pas besoin de me pencher en avant. Les commandes aux pieds m'ont un peu surpris au début, mais c'est juste qu'elles sont un peu plus loin que sur Rocinante. Une fois le coup pris, plus de soucis pour passer les vitesses ou actionner le frein arrière.

La conduite et le confort

Sincèrement, c'est une moto facile. Le moteur est souple, la boîte précise... L'équilibre excellent et le centre de gravité très bas font qu'on ne ressent pas le poids, je l'ai déjà dit. Après j'avoue, je n'ai pas roulé sur 50 motos différentes non plus, mes points de comparaison sont limités, tout ce que je peux dire c'est que j'ai apprécié la petite heure passée sur cette moto.

Je tiens à préciser que je suis parti en mode "tourisme" - il y a 3 modes de conduite qui changent la réactivité de la poignée des gaz, tourisme, standard et sport. Ne connaissant pas la moto et sachant qu'elle est plus puissante que la mienne, j'ai préféré jouer la carte de la prudence... Et même comme ça, elle roule bien ! En fond de 4ème, à 70km/h sur une route limitée à 70... Je me suis surpris à arriver à 90km/h sans même m'en rendre compte. Oui, elle est plus puissante que Rocinante c'est certain !

Quant à la selle et à la position de conduite en général... Un régal. La selle est très confortable, les repose-pieds sont longs et larges on peut déplacer ses pieds pour changer de position... Grand confort. Cette moto pourrait m'emmener au bout du monde et retour.

La maniabilité ? Sans avoir le rayon de braquage d'une sportive naturellement, elle se laisse emmener dans les courbes sans rechigner, et elle est aussi très manœuvrable à basse vitesse pour une moto de cette taille et de ce poids. No problemo. Après, même si elle va pouvoir faire de la ville si nécessaire, ce n'est de toute évidence pas son terrain de jeu favori, elle sera plus à l'aise sur route, grande ou petite, de la montagne comme de l'autoroute...

En parlant d'autoroute, le 6ème rapport est clairement conçu pour ça, j'ai fait un tout petit bout de voie rapide à 100 / 110 je n'ai pas dépassé la 5ème...

Conclusion

Franchement... Je n'avais pas envie de la rendre !!! Je ne l'avais que pour une heure, et j'ai un peu dépassé l'horaire... S'il me l'avait laissée pour la journée elle serait revenue avec 300km de plus au compteur !

Cet essai a confirmé mon choix, c'est bien l'un de ces modèles que je veux, et je reste fixé sur une Vintage - mais purement pour son esthétique... Pour tout le reste, la Roadmaster que j'ai essayée est pratiquement identique de toute façon, son comportement sur la route est le même.

Pour couronner le tout, Julien a eu presque toutes les bonnes réponses à mes questions... Sauf peut-être quand nous avons parlé de délais, mais là il n'est pas totalement maître du jeu ! Il m'a expliqué qu'il est en train de passer ses commandes pour le début d'année et qu'il n'attend pas de livraisons dans les 2-3 mois qui viennent... Par contre, lorsque j'aurai mon budget, il peut faire une recherche en concession, au cas où une Vintage serait disponible quelque part en France, ce qui est possible.

Pour le reste... Là il a eu toutes les bonnes réponses.

La couleur personnalisée ? Indian n'en fait pas en usine, par contre lui peut m'en faire une en concession. Bonne réponse numéro un !

Adapter la malle d'une Roadmaster sur une Vintage ? Il peut le faire pour moi et me livrer la moto avec. Bonne réponse numéro deux !

Et l'attelage ? Quelle est la politique d'Indian dans ce domaine ? Je sais que certains constructeurs n'aiment pas qu'on mettre des attelages sur leurs machines, cela peut faire perdre la garantie voire l'homologation de la machine à ce que j'ai lu... Pas de soucis de ce côté-là chez Indian (je m'y attendais, c'est une pratique très courante outre-Atlantique), et il peut même m'en installer un directement lui-même (ce sera donc fait par un professionnel, qui plus est par celui qui va me vendre la moto, je conserverai donc ma garantie). Bonne réponse numéro trois !

Bref... Après tout ça, je vais avoir encore plus de mal à attendre mon budget ! C'est confirmé, ma prochaine monture, ce sera une Indian.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir